MENU
Écoute en direct
 
 
SO EASY - MATT LAURENT
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Actualités

28 February 2024

Un pharmacien de Saint-Jean-de-Dieu dans l'eau chaude

par Kévin Beaulé

Crédit photo : Photo tirée de la page Facebook de la Pharmacie Dominic Beaumont inc.

Un pharmacien de Saint-Jean-de-Dieu est dans la ligne de mire de son ordre professionnel pour plusieurs manquements à son code d’éthique.

Dominic Beaumont est dans l’eau chaude. L’Ordre des pharmaciens du Québec lui reproche plusieurs fautes, lui qui doit répondre à une quinzaine de manquements, dont plusieurs sont graves. Il a participé à une audience présidée par Julie Charbonneau mardi, lui qui est représenté par Andrée-Anne Fernet.

Dominic Beaumont aurait notamment entravé le travail du syndic et procéder à l’usage immodéré de psychotropes ou substances aux effets analogues. Il lui est également reproché d’avoir fait défaut de s’assurer que les médicaments provenant de sa pharmacie soient sous le contrôle et la surveillance constante d’un pharmacien, d’avoir autorisé la vente d’un médicament par une personne qui n’est pas membre de l’Ordre des pharmaciens du Québec et de s’être rendu des services pharmaceutiques à lui-même.

Dans son dossier, Dominic Beaumont fait également face à des allégations voulant qu’il aurait fait défaut d’agir avec intégrité, d’avoir fait déshonneur de sa profession, d’avoir fait défaut de mettre en place les mesures de sécurité afin que soit préversée l’intégrité de ses inventaires et médicaments. Il aurait également omis de respecter le secret de tout renseignement de nature confidentielle obtenu dans l’exercice de ses fonctions.

Selon nos informations, Nathalie Lacasse, en sa qualité de syndique adjointe de l’Ordre des pharmaciens du Québec, juge les faits allégués comme étant assez importants pour lui retirer rapidement son droit de pratique, du moins de façon temporaire. Le pharmacien pourrait même éventuellement être radié, et ce, par principe de protection du public.

Deux autres audiences sont prévues, soit les 7 et 12 mars 2024, dans cette affaire. 

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?

Cinéma Princesse