MENU
Écoute en direct
 
 
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles
Faits divers - justice

11 juillet 2019

Absolution conditionnelle pour Bernard Simard

par Louis Deschênes

Crédit photo : Courtoisie - Marc Larouche

Bernard Simard a été reconnu coupable jeudi au Palais de justice de voies fait envers le directeur général de la Ville de Rivière-du-Loup Jacques Poulin, mais n’a pas été sentencié, obtenant plutôt une absolution conditionnelle.

L’absolution conditionnelle est ordonnée par un juge lorsqu’il est clair que l’accusé est coupable du crime, mais qu’il n’est pas bénéfique pour la société ou l’intérêt public de le condamner et de lui adresser un casier judiciaire.

À sa sortie du Palais de justice, l'homme d'affaires s’est dit satisfait du jugement, puisqu’il n’a jamais nié avoir posé des gestes répréhensibles. Il pourra donc continuer de faire la gestion de ses auberges, car il n’aura pas de casier judiciaire. Il devra toutefois respecter certaines conditions, dont celle de ne pas entrer en contact avec la victime.

Rappelons que l’altercation verbale et physique entre les deux hommes est survenue en novembre 2018. Le procès s’est tenu environ une semaine après le départ de Jacques Poulin, qui a quitté son poste de directeur général à la Ville pour des raisons qui n’ont toujours pas été dévoilées publiquement.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?

Cinéma Princesse